Pourquoi garder ses cheveux crépus? Pourquoi revenir au naturel?

Il est intéressant de voir à quel point quelques poils sur la tête peuvent susciter autant d’attention, peuvent générer des fortunes mondiales et être l’un des points phares de la beauté féminine. Lissage, tissage, perruque, coupe… on ne sait plus où mettre la tête et ceci dans les deux sens du terme. Le monde évolue à une vitesse telle que les femmes se perdent dans cette multitude d’alternatives qui justifient leur indécision. La mode, les tendances à travers le temps ont métamorphosé le style capillaire féminin qu’on se questionne encore sur les critères de beauté des temps passés.

La femme noire est la plus touchée dans cet univers capillaire. Durant des décennies, elle a été victime de discrimination capillaire et, son authenticité, camouflée sous des tonnes d’artifices aux fins de ressembler aux femmes occidentales. Le crépu était inapproprié, dans certaines circonstances. Il fallait les lisser, les cacher pour être bien vu, pour être belle…pour se sentir belle. Cette différence est perçue comme étant bizarre, anormal. Une anormalité caractérisée par des cheveux indomptables, qui veulent en spirale atteindre les étoiles en refusant de pousser vers le sol.

Les femmes noires en particulier ont procédé dans le temps et aujourd’hui encore à diverses méthodes de lissage: les lissages mécaniques (fer à lisser, bigoudis, kardoune…), le brushing, le défrisage (couramment appelé permanente), les lissages chimiques (lissage brésilien, japonais, tanin…) pour ne citer que ceux là. Combien de fois nous avons eu le crâne brûlé, des blessures qui duraient des jours qu’on avait peine à nous brosser la tête? Combien de fois les coiffeuses nous ont offert des concoctions miracles sans résultat? Nos cheveux ne faisaient que casser, se décolorer et se dévitaliser. Les signes sont là!

Chasser le naturel et il revient au crépu!

Le cheveu crépu ne ressemble en rien aux autres types capillaires. Il est plus fragile et demande plus de soins. Le retour aux racines que nous observons aujourd’hui montrent que les femmes noires particulièrement, prennent de plus en plus conscience de leur identité. Des modèles plus authentiques se placent en première ligne de la scène internationale. Des figures féminines différentes de ce que nous avons l’habitude de voir redéfinissent les critères de beauté.

Zozibini Tunzi, Miss Univers 2019, en a fait une affaire personnelle et ce fut un message fort aux jeunes filles du monde qui peuvent désormais se regarder d’une autre manière et se dire qu’être belle avec une peau d’ébène et des cheveux raides est possible. Alors que des pays africains, antillais dont la majorité des femmes sont noires aux cheveux crépus se conformaient aux critères de beauté occidentaux, établis depuis des décennies par les concours internationaux, l’Afrique du Sud a misé sur l’authenticité, sur un discours engagé, sur la beauté à l’état pur.

L’acceptation de cette identité de femme noire va au delà d’une question de cheveux, elle est une notion bien plus complexe qui ne saurait se réduire à quelques poils sur la tête. S’accepter c’est s’aimer à l’état brut, sans filtre et agir pour son bien être.

Bien souvent, on ne comprend pas les raisons profondes qui nous poussent à nous lisser, défriser les cheveux: parfois c’est parce que nous ne pouvons en prendre soin; nous le faisons par impression d’être moins attirante avec nos cheveux crépus, raides et qui n’arrêtent pas de shrinker ou tout simplement pour changer de tête.

Heureusement, de nos jours beaucoup d’études ont été menées qui démontrent comment les soigner sans passer par des méthodes de lissage.

Aujourd’hui, il a des milliers de façons d’éblouir les cheveux crépus d’il y a une cinquantaine d’années. Des méthodes plus saines sont médiatisées comme le wash and go, les twist-out, braid out. Les industries capillaires se spécialisent dans la production de produits adaptés au cheveux crépus outre les défrisants. Ces cheveux crépus constituent notre originalité et on doit à tout prix se voir non pas à travers cette anormalité perçue des autres mais cette différence qui nous rend unique.

Personnellement, je me suis lissée les cheveux en terminale parce que je voulais être plus jolie et aujourd’hui lorsque je repense à cette ancienne moi, j’ai envie de la secouer violemment. Mais, il faut avoir touché le fond, bien souvent, pour connaitre la valeur de sa nature. Et mon retour au naturel a été pour moi la découverte d’un univers qui m’était totalement inconnu. Je ne cache pas aimer les perruques ou les tresses africaines qui sont des coiffures protectrices mais je ne changerai rien à mon identité, à ma créputude. Je resterai à jamais naturellement AFRO.

Abonnez-vous à notre newsletter pour être au courant de tous nos nouveaux articles!

Jacinda Ardern, la Première Ministre inébranlable

Jacinda Ardern, la première ministre de la Nouvelle-Zélande, a fait couler beaucoup d’encre depuis son entrée au pouvoir en 2017. Entre remarques sexistes médiatiques, attentats et crises sanitaires, elle a su a travers son mandat, démontré une figure politique forte et ferme. Conjuguant pragmatisme et efficacité, le Washigton Post écrit le 19 mars 2019 dans l’un de ses éditoriaux:  » Le monde regarde Jacinda Ardern ».

Ruby Bridges, une icône de la ségrégation scolaire aux États-Unis.

Ruby Bridges, née le 8 septembre 1954 à Tylertown au Mississippi, est une enfant afro-américaine connue pour avoir été la première enfant noire à intégrer une école primaire destinée aux blancs. Cette fillette rentre dans l’histoire des États-Unis par une journée forte en émotion, de manifestations racistes et haineuses marquant ainsi le début de la fin de la ségrégation scolaire.

NAPPY, un effet de mode ivre de sens !

Simple mode pour certains et véritable mouvement culturel et politique pour d’autres, le terme NAPPY est très utilisé de nos jours sur les réseaux sociaux. Cette tendance initiée il y a une dizaine d’années, consiste à assumer ses cheveux crépus en les laissant pousser sans artifice, sans traitement chimique.

Trouver la couleur parfaite de fond de teint en seulement trois secondes sur internet.

Il est toujours risqué d’acheter des produits cosmétiques pour le teint sur internet. Comment être certain de choisir la bonne teinte de fond de teint ou d’anti-cerne? Les débutantes en maquillage sont souvent réticentes dans le choix de leur produits destinés au teint sur le e-commerce et ça se comprend, un fond de teint adapté est la base. L’intelligence artificielle par le biais de Shade finder, une création de Make Up For Ever résout ce problème…

Les accessoires essentiels pour les cheveux crépus

Avoir les cheveux crépus représentent parfois un véritable casse-tête: des nœuds en formation continue, les cheveux qui s’assèchent, s’emmêlent, des difficultés de coiffage accompagnées de solides maux de tête au démêlage. Sans les bons outils, les cheveux crépus représenteront une immense corvée.

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Un avis sur “Pourquoi garder ses cheveux crépus? Pourquoi revenir au naturel?

  1. J’adore cet article 😍 Je suis revenue au naturel et j’avoue aimer mes cheveux encore plus qu’avant. J’étais toujours exaspérée lorsque j’allais remettre ma permanente aujourd’hui je me sens LIBRE.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :